Sylvain Ransy 
 
Sylvain Ransy est un pianiste de jazz guadeloupéen. 
 
C’est en Guadeloupe qu’il grandit et développe sa passion pour la musique. D’un père guitariste, s’orienter vers la musique était pour lui une évidence. Il débute le piano en autodidacte, à 12 ans, en essayant de reproduire la musique qu’il entend à la radio sur un petit clavier qu’il y avait à la maison. Son apprentissage se passe également dans les orchestres de bal, dans lesquels il se produit parfois avec son père. 
 
Vers l’âge de 16, il découvre le jazz, avec l’album « Biguine Réflexions » de Alain Jean-Marie, puis s’intéresse d’autres pianistes comme, Michel Petrucciani, Mario Canonge et Keith Jarrett. 
 
En 2001 il s’installe en France pour des études de musique et en parallèle, accompagne des chorales de Gospel et des petits groupes de jazz. 
En 2006, il part pour le Canada pour étudier le Jazz à l’Université de Sherbrooke.  
 
A l’issue de ce cursus, il obtient une bourse lui octroyant une semaine de Master Class avec le pianiste canadien Oliver Jones.  
 
A partir de 2009, il devient très actif en tant que pianiste de la scène montréalaise. Il collabore avec divers artistes locaux tels que, la chanteuse guadeloupéenne Malika Tirolien, Kim Richardson, Kalmunity Vibe Collective, Rafael Zaldivar, Valérie Daure… 
 
En 2012 il enregistre son premier album en trio « Eclipse » qui sortira en 2015. 
 
Il a l’occasion de se produire dans différents festivals, tels que le Festival International de Jazz de Montréal, les Francofolies de Montréal, le Festival d’été de Québec, le Festival « Piano Kon Sa Ka Ekri » (Martinique) ou encore le Festival « Première rencontre autour du piano (Guadeloupe), mais aussi de travailler avec des artistes tes que, Alain Jean-Marie, Jacques Schwartz-Bart, Franck Nicolas, André Condouant, Calypso Rose, Rony Théophile...
 
Il est actuellement pianiste et directeur musical du projet BC4tet (Béatrice Civaton Quartet) et est en préparation de son deuxième album en trio.